Retour #6 : Tynda – Severobaïkalsk

Famille, Voyages

Sur cette section de la BAM, nous passons beaucoup de rivières et commençons à voir les montagnes. On reprend nos petites habitudes, nos lectures et nos jeux. Les paysages changent et les larges virages que prend le train pour monter ou descendre nous permettent de les découvrir sous toutes les coutures!

DSC_1887

Le premier jour, les paysages ne sont pas très différents, mélange de bouleaux et de conifères aux épines jaunes. L’eau des ruisseaux et des rivières est très sombre et à certains endroits, on voit de la mousse se former, ce qui est assez surprenant vu qu’il ne semble pas y avoir d’activité humaine dans les environs. Les traces des incendies de forêt, sans doute ceux de 2016 qui ont ravagé plusieurs centaines de milliers d’hectares dans toute la Sibérie, sont en revanche bien visibles partout et on voit de vastes étendues sur lesquelles ne subsistent que quelques restes d’arbres morts ou calcinés. De petits arbres ont commencé à repousser et leur frêle silhouette jaune se démarque de la couleur encore sombre du sol.

Notre train dispose d’une voiture restaurant et nous décidons de briser le rituel des nouilles instantanées et des purées que nous préparons habituellement avec l’eau bouillante du samovar qui se trouve au bout de chaque voiture, régulièrement alimenté et astiqué par la Provodnitsa de service. Nous sommes les seuls à commander à manger. La voiture restaurant est plutôt vide : une table est occupée par le personnel et deux autres par des hommes déjà bien joyeux mais qui continuent à remplir leurs verres, de bière ou de Vodka. A plusieurs reprises, le personnel leur demande poliment de parler moins fort et de se tenir à l’écart de notre table. Bientôt le train s’arrête pour un de ces longs arrêts qui fait descendre la moitié des voyageurs pour fumer, discuter ou simplement se dégourdir les jambes. Manger de la viande et du poisson grillés avec des frites est un vrai bonheur pour les enfants qui commencent à se lasser des nouilles chinoises et des purées instantanées…

DSC_1893

Le lendemain, nous nous réveillons au milieu des montagnes. Beaucoup plus hautes que toutes celles qu’on avait pu voir, elles ont les cîmes déjà bien blanches. Les collines les plus proches ont de drôles de formes géométriques qui les rendent étranges, presque artificielles.

Le soleil se lève et c’est une symphonie de couleurs qui défilent à notre fenêtre, le bleu du ciel par endroit vient s’ajouter aux différentes nuances de jaune et au vert sombre des conifères à aiguilles persistantes. Les bouleaux se font plus discrets mais leurs jolis troncs blancs apparaissent par groupes. L’eau est plus claire et les paysages se reflètent dans le calme des grandes marres ou des étangs.

La région est aussi moins sauvage et on voit davantage de traces humaines : des lignes électriques, des routes goudronnées, des voies de chemin de fer qui rejoignent la nôtre. Par endroit la voie est doublée et une locomotive électrique a remplacé celle au diesel qui nous tirait depuis Tynda (et même depuis que nous avons quitté la ligne du Transsibérien à Khabarovsk). Et toujours les arrêts dans les petites villes, ou les gares esseulées. Parfois, on aperçoit une vache qui se promène dans les rues désertes.

Les voyageurs changent aussi et un couple s’installe dans le compartiment près du nôtre, ils ont plein de caisses et de cartons qu’ils essaient de caser où ils peuvent dans le compartiment. Notre Provodnitsa passe l’aspirateur dans le couloir et tous les compartiments après avoir astiqué toutes les portes et les rebords des fenêtres. Elle vient nous demander l’âge de notre petite dernière et lui offre un cahier d’autocollants des chemins de fer russes.

DSC_1903

Les lacs et marécages se font de plus en plus nombreux et on devine au loin le début du lac Baïkal. Bientôt nous surplombons ses rives et les quelques villages au bord, faits de petites maisons en tôle. En face, les hautes montagnes sont à moitié recouvertes de neige. Le train arrive à Severobaïkalsk où nous nous arrêtons.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s