Japon #12 : Koya-san

Famille, Voyages

Le mont Koya revêt une symbolique très particulière pour les Japonais. Haut lieu du bouddhisme et important lieu de pélerinage, c’est là que repose, dans le grand cimetière Okuno-in, Kûkai, le père de la secte Shingon (l’une des deux grandes sectes du bouddhisme japonais). Pour les adeptes de cette secte, Kûkai n’est pas mort mais il médite dans sa sépulture en attendant l’arrivée de Miroku, le Bouddha du futur. Tout Japonais de cette secte qui se respecte se doit d’avoir ses cendres ou au moins une mèche de cheveux présente dans le cimetière Okuno-in pour être au plus près de Kûkai lors de la venue de Miroku.

DSC_0435

Le Mont Koya (ou Koya-san) est en fait plus un haut plateau qu’un sommet. On y accède en train depuis Kyoto en passant par Osaka. Les paysages de villages plus ou moins étendus avec leurs poteaux électriques omniprésents et leurs toits de tuile brillante alternant avec les rizières d’un vert éclatant laissent peu à peu la place à un relief plus escarpé. Arrivés à Hashimoto, nous prenons un petit train de montagne à voie unique qui serpente dans les vallées en se hissant péniblement de gare en gare, toujours un peu plus haut. La végétation change peu à peu : quelques arbres fruitiers en bas de la vallée, puis des conifères et des bambous. Le train s’arrête souvent dans des gares minuscules au milieu de quelques maisons ou au milieu de nulle part dans un creux de la vallée. A chaque arrêt, le même manège du conducteur et du chef de gare, chacun avec sa casquette, ses gants blancs et ses gestes immuables. De temps en temps, on aperçoit une minuscule rizière, comme si chaque bout de terrain plat devait être mis à profit pour faire pousser quelques plants de riz.

Au bout de la ligne, un funiculaire nous élève en quelques minutes en haut du plateau. Nous tournons le dos à la vallée et nous voilà sur le Koya-san. Après un petit trajet en bus, nous nous retrouvons à l’entrée du fameux cimetière . Un petit vent frais et légèrement humide souffle entre les arbres et c’est notre premier jour de répit après les grosses chaleurs qui nous accompagnent depuis notre arrivée au Japon.

IMGP7008

Les cèdres s’élancent majestueusement vers le ciel écrasant les stèles funéraires et les visiteurs qui se promènent sur les allées pavées. A leurs pieds, on voit parfois déborder leurs énormes racines noueuses et recouvertes de mousse. Les monuments sont très différents, des stèles parallélépipédiques de granit poli, laissant parfois apparaître le nom d’une grande entreprise comme Panasonic ou Nissan aux vieilles stupas (sépultures bouddhiques de pierre en forme de lanterne) recouvertes de mousse en passant par des formes plus originales comme des sphères ou de petites reproductions de temples ou de pagodes. Tout au bout, un temple. En le contournant, on peut apercevoir à travers un cadre dans la clôture la tombe de Kûkai mais personne ne peut s’en approcher.

DSC_0428

Nous continuons notre chemin en visitant les nombreux temples présents sur le mont Koya. Rien de très particulier par rapport aux autres temples pour nos yeux d’occidentaux : d’énormes charpentes de bois, des jardins minéraux parsemés de rochers, des pagodes à plusieurs étages.

Mais l’épaisse forêt de hauts conifères qui entoure les temples leur donne une splendeur qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Le bois sombre des piliers et des poutres alternant avec le vermillon, les teintes claires des jardins minéraux avec leurs rochers marrons rejaillissent de manière resplendissante dans le décor vert foncé et gris clair des hauts conifères. De temps en temps, un érable japonais à feuilles rouges (que nous ne verrons qu’ici) donne une petite touche chaude et rappelle le vermillon des temples.

Nous n’avons pas fini notre tour que déjà le soleil commence à baisser en inondant la vallée de ses rayons. Dans le funiculaire qui nous redescend, elle révèle ses plus belles nuances de vert dans la douceur de la fin de journée. Nous rentrons à Kyoto dans la nuit. Demain, ce sera de nouveau la fournaise !

IMGP7024

Une réflexion sur “Japon #12 : Koya-san

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s