Japon #7 : Takayama

Famille, Voyages

Après un voyage très long (métro, shinkansen, train local, autre train local, bus, train local), environ 6 h en tout, à cause des inondations dans le nord du Japon, nous arrivons enfin à Takayama. On arrive dans notre guest house tenue par des Thaïlandais, on s’installe et on repart aussitôt, pas de clef pour la chambre, ni de gardien à l’entrée de la maison, on est entre gens de confiance…

DSC_0178

Après une tentative avortée de début de randonnée (je tenais la carte, donc on s’est perdu dans la forêt de la colline avoisinante, mais on a vu un joli cimetière), nous avons erré dans la ville déserte en ce début de soirée, les rues étaient incroyablement calmes alors que nous avions vu un train entier de touristes y débarquer quelques heures plus tôt… C’est mignon et joli comme tout, des rues de petites maisons basses et noires, avec des petits ponts au dessus des cours d’eau, et toujours les jardinières partout présentes.

On apprendra le lendemain que les maisons sont basses parce que, par décret, elles ne devaient pas dépasser le temple local. Et si elles sont noires, c’est parce qu’elles étaient construites en essence réservée normalement pour l’élite, en cyprès ou en cèdre, et que pour les camoufler aux yeux des fonctionnaires locaux, elles étaient enduites de jus de kaki ou de suie. En visitant la maison restaurée d’une famille de commerçants locaux, les Kusakabé (aucun lien avec Totoro), on s’aperçoit que si la façade est étroite, à l’intérieur les pièces sont grandes et une cour et deux jardins intérieurs apportent de la lumière derrière les shoji. On nous offre un thé vert très bienvenu avec la chaleur (même si  les pièces intérieures sont étonnamment fraîches).

On traverse également un petit musée de curiosités sur la seconde guerre mondiale, avec les drapeaux interdits. On sent la nostalgie d’un Japon puissant et notre garçon est ravi de voir des maquettes d’avion du second conflit mondial.

Et, sur une autre note, on visite également le Showa Hall, sorte de musée incongru des années 60 au Japon, très pittoresque, avec plein d’objets à manipuler pour découvrir le quotidien des japonais de cette ère (les Japonais comptent leurs années en ère en fonction de leur empereur, c’est comme ça que j’ai appris que notre dernière était née en l’an 24 de l’ère Heisei). On s’y amuse bien.

DSC_0158

On finit la journée dans un parc sauvage au nord, avec des ruines de château, une aire de jeu et un chemin de randonnée qui passe, je vous le donne en mille, dans un cimetière! L’avertissement concernant les ours nous fait presser le pas… Après avoir traversé un complexe de temples, on rentre tranquillement déjeuner au bord de l’eau et les enfants en profitent pour prendre un bain de minuit de huit heure trente.

Le lendemain, ce sera de nouveau l’épreuve des nombreux trains et du bus pour rejoindre Kamigori, où nous allons faire l’expérience du wwoofing.

 

 

2 réflexions sur “Japon #7 : Takayama

  1. J’adore !
    Merci pour ces nouvelles régulières et vos belles photos. Quel dépaysement !
    J’espère que vous allez tous bien malgré la chaleur. Bonne suite d’aventure ! ❤

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s