Japon #1 : Le voyage Paris-Tokyo

Famille, Voyages

Le voyage

Les sacs sont enfin prêts, on a sûrement oublié plein de choses mais ce n’est plus le moment d’y penser : le dernier cours de guitare est fini depuis plus d’une heure et nous avons 45 minutes de retard sur notre horaire de départ de la maison. Avec les grèves, les départs en vacances et tout le reste, nous avions pris beaucoup de marge.

Marge réduite à néant, donc, et pourtant la ligne 12 est bondée, il faut laisser passer le premier métro. Le deuxième se traîne, pareil sur la ligne 4 et encore pire sur le RER B bondé à cause d’un concert au Stade de France et ralenti entre Châtelet et Gare du Nord, comme toujours… On finit par arriver à l’heure tout de même, passer tout ce qu’il faut, sans rien se faire prendre à la sécurité, une première pour notre famille !

dav

« Notre » A 380 Paris-Dubaï

On est placé au rang 85, assez inhabituel d’avoir un numéro si grand mais c’est un A380. Départ à l’heure vers 22h et arrivée à Dubai au petit matin. Vue d’avion, la ville n’a pas l’air d’avoir beaucoup changé depuis que nous y étions arrivés la première fois, il y a presque dix ans. Les immeubles poussiéreux, l’urbanisme anarchique, le trafic dense sur les autoroutes, pas grand chose à voir avec les séquences de publicité sur la petite cité-état que nous venons de voir dans l’avion et qui vantent les attraits touristiques et les hôtels de luxe. Rien n’a changé de ce côté non plus.

A peine le temps de rentrer dans l’aérogare et nous embarquons pour le deuxième vol à destination de Tokyo. L’ambiance à bord est la même : les écrans sont alignés. Dessus défilent les dessins animés, les matches de foot, les films de super-héros qui tuent trois personnes en même temps d’un tour de main ou de pied pour prendre les trois suivants la seconde qui suit (Note de Carlotta : il regarde sur les écrans des autres passagers, alors forcément, sans le son et sans la continuité de l’histoire, ca perd un peu en capacité de divertissement…). La caméra de l’avion montre des paysages jaunes et ocres décorés de nervures et de veines sans qu’on sache vraiment s’il s’agit de crêtes ou de vallées. Un peu plus tard, une route rectiligne traverse de grandes étendues. Nous passons au-dessus de l’Iran, du Pakistan, de la Chine. Quand nous arrivons au-dessus de la Corée, il fait déjà nuit et bientôt, on aperçoit les lumières à perte de vue de Tokyo.

sdr

Emirates : une compagnie renommée pour son confort, même en classe éco !

A peine sorti de l’avion, une hôtesse attend sur la passerelle avec une liste de noms imprimés, dont le nôtre (enfin, celui de Chiara, qui a du mal a comprendre pourquoi le sort s’acharne sur elle… elle changera d’avis le lendemain dans sa nouvelle robe, il y a parfois des bons côtés à la perte de bagages!). Avec beaucoup de révérence et en s’excusant mille fois, elle nous dit qu’un de nos bagages n’est pas arrivé, mais pas d’inquiétude, on sait où il est. Elle nous invite à prendre contact avec sa collègue qui nous attendra à la livraison des bagages. Cette fois il y a un nom par panneau dans la main de chaque hôtesse. Elle nous emmène, avec le sourire, et remplit tous les papiers après nous avoir posé mille et une questions sur notre sac, notre temps de séjour à Tokyo, notre voyage de retour, etc. ; elle appelle notre hôtel pour connaître les heures d’ouverture de la réception puis convient d’un rendez-vous avec eux pour la livraison du sac manquant : ce sera lundi entre 18h et 20h.

Le taxi file sur les voies rapides à travers Tokyo. Le haut des sièges et les appuis-tête sont recouverts de dentelle d’un blanc immaculé. Les gants blancs du conducteur glissent sur le volant. Dehors, tous les panneaux sont en japonais. Il n’est pas facile de conduire ici pour les étrangers, nous dit-il… Nous arrivons enfin, il est minuit vingt heure locale et tout s’est bien passé. Finalement, le plus dur du trajet aura été d’arriver à Charles de Gaulle !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s